jeudi 22 octobre 2015

Tu as 4 ans...

J'ai l'impression que ton arrivée parmi nous date d'hier et pourtant ça me semble si loin! 
Ma jolie petite pomme fripée, qui s'est empressée de crapahuter contre mon cou, pour redescendre téter goulûment. 

Un joli bébé agréable, souriant, morfalou, et assez facile à calmer. Un câlin, une tétée ou mes bras et tu étais la plus heureuse! Mon bébé koala qui était souvent dans mes bras, l'écharpe, le sling ou le manduca, mais qui aimait tout autant crapahuter.
Tu as voulu faire les choses vite. Marcher, monter les escaliers, t'habiller, la propreté... tu ne m'as pas laissé le temps de souffler. Tu as toujours été débrouillarde,  mais malgré tout prudente! Ça ne nous a pas empêché de bannir les tabourets de bar, après que tu ais réussi à attraper la boîte de gâteaux tout en haut des meubles de la cuisine.

vendredi 2 octobre 2015

Il était une fois... un monde trop imaginaire?

Ma Crapounette a une imagination débordante.
Elle peut jouer des heures toute seule avec ses bonhommes et animaux et s'inventer des histoires.
Elle nous raconte aussi des histoires abracandabrantes et ça nous fait sourire. Je l'avoue je fais pareil.
La dernière fois, elle voulait du sirop. Nous avons donc tous bu du sirop translucide et bizarrement à chaque gorgée, le goût changeait. 
Lorsqu'elle court dans le jardin en criant, "attention il y a un renard" et qu'elle se cache au milieu des groseilliers, je trouve cela normal. Je n'ai jamais freiné son imagination, ses jeux et je dirais que je l'entretiens dans ce monde plein de fantaisie.
Moi-même je peux m'évader en rêvant doucement.

Actuellement, elle nous parle souvent de plus tard... Plus tard, elle sera une princesse (oui, elle vient de découvrir la reine des neiges), vivra dans un grand château, aura une voiture de course, une moto et on pourra venir la voir.

vendredi 14 août 2015

#Couture: Des kits naissances

Je couds beaucoup pour les autres, lorsque je couds!
J'ai des projets plein la tête et mon carnet, mais je ne trouve pas forcément le temps... Par contre de temps en temps, j'ai des moments un peu plus productifs et ça donne ça!

Voici des petits kits naissance réalisés pour les copines:


  • Un doudou étiquette et un bavoir assorti pour un p'tit battant! 


jeudi 13 août 2015

Mère d'élève parfaite ou presque

Je suis bordélique, tête en l'air et une grande professionnelle de la procrastination!
Je déteste faire mes papiers administratifs et repousse tout jusqu'à la dernière limite (lorsque je n'oublis pas!).
C'est avec une certaine appréhension, que j'ai endossé mon rôle de maman d'élève lorsque ma Crapounette a fait sa rentrée. Je ne voulais pas lui faire subir ce que ma mère faisait... Oublier les papiers, les sous pour les sorties, je devais lui rappeler qu'il fallait prévoir un sandwich, une tenue, il manquait une signature... être toujours la dernière à rendre son cahier.

lundi 10 août 2015

Elle ne m'entend pas...

Je me rappelle m'être dit lorsque ma Crapounette a fait une entrée fracassante à la maternité, que sa petite soeur était vraiment imperturbable. Puis nous avons fait le test de dépistage auditif qui est systématiquement proposé à ma maternité: le O.E.A..

Le O.E.A: C'est un test de dépistage auditif par la technique des OtoEmissions Acoustiques. Dès le deuxième jour, ce test est pratiqué dans ma maternité. Ma Coquinette devait être calme, donc dormir et on lui a mis des petites sondes dans les oreilles. Ces sondes émettent un son pour stimuler l'oreille interne et celle-ci émet un retour.

Le test a été pratiqué plusieurs fois et personne ne me disait clairement quelque chose. "Ca la dérange, elle doit entendre." "Il faudra prendre RDV, elle n'entend rien/le test est négatif." "Ces tests ne sont pas fiables."... et la sage-femme (une adorable femme), m'a expliqué que ça pouvait être un bouchon, du vernix dans les oreilles ou un problème d'audition, mais qu'il ne fallait pas s'inquiéter dans l'immédiat!

vendredi 26 juin 2015

Ses pleurs que je ne peux éviter

Ma Coquinette pleure.
Elle pleure lorsqu'elle a mal au ventre, lorsqu'elle remplit sa couche, lorsqu'elle tète, lorsqu'elle se réveille et elle pleure le soir beaucoup et fort.
Il y a des jours où elle dort et des jours où elle pleure une bonne partie de la journée. Lorsqu'elle pleure toute la journée, je suis juste à bout.

Le soir, elle hurle et je ne peux la calmer. Les bras, le portage, les câlins... rien ne la calme.
Je me sens inutile, impuissante et désespérée. Je pourrai m'asseoir et pleurer. J'ai envie d'hurler et de partir loin. Ca me tue de la voir s'époumoner et de ne pouvoir la calmer. Je vois qu'elle n'est pas bien et souffre et je ne sais comment l'apaiser.

vendredi 12 juin 2015

Comme une impression de déjà-vu

Ce vendredi 15 mai, j'ai eu l'impression de revivre heure par heure la même chose que pour ma Crapounette! 

Le jour de mon terme je suis allée à ma maternité pour faire un contrôle.
Comme quelques jours auparavant, j'ai eu droit aux questions d'usage et un monitoring d'environ une demie-heure.
La première demie-heure passe et on prolonge le monito.

J'ai cette horrible sensation de déjà-vu, déjà vécu.

Puis la sage-femme arrive et me dit qu'il va falloir que j'aille chez la gynéco pour vérifier si tout va bien, il y a eu un petit soucis avec le tracé.
Je descend dans la salle d'attente de gynécologie et là je suis submergé par les souvenirs.... Les couloirs verts, cette gynéco qui passe... oui c'est elle!Et puis finalement ce sera une autre gynéco. Mais le verdict sera le même!
Elle ne l'a pas encore dit, mais je sens déjà ces putains de larmes arriver, cette boule au ventre et

mardi 12 mai 2015

Profiter des derniers moments rien qu'à nous


Nous sommes fusionnelles.

Depuis toujours, aussi loin que j'y songe.
Elle a besoin de moi, comme j'ai besoin d'elle.
Lorsqu'elle est fatiguée, triste, elle se fait mal, mes bras la réconfortent.
Lorsque je suis fatiguée, triste, débordée, ses petits bras potelés et son sourire me réchauffent le coeur et me requinque.

On se regarde et on sait comment va l'autre. Si l'une a besoin d'un gros câlin, d'un sourire, d'une parole, nous le sentons.
Nous adorons jouer, nous taquiner, et parler. Deux grandes bavardes ensembles... ça donne forcément de grandes discussions.

samedi 2 mai 2015

Neuf? non, merci!

J'aime l'occasion! 
Pourquoi? 
Parce que je ne vois pas pourquoi on devrait jeter des choses en bon état.
Pourquoi devrais-je payer plein pot quelque chose que je peux trouver moitié prix, voir en dessous? 
Nous sommes dans une société de consommation où on a toujours plus d'envies et de besoins. J'ai des envies, même en sachant pertinemment que je pourrai m'en passer.

Pour ma première grossesse j'ai eu des choses d'occasion et j'en ai beaucoup acheté. 
Cette fois-ci, j'ai très peu acheté neuf! D'une part parce que j'ai plus l'habitude d'acheter d'occasion et aussi parce que mes moyens ne me permettaient pas de céder à toutes mes envies/besoins!

Pour cette seconde grossesse,

mercredi 29 avril 2015

L'énigme des habits propres

Illustration de Papa Cube
Ma Crapounette a très tôt voulu manger seule. 
Elle était et est toujours du genre autonome.
Même pas peur, nous lui avons laissé la cuillère. 
Elle était encore sur sa chaise haute, donc un bon coup d'éponge sur la housse, le plateau dans l'évier, un coup de gant de toilette, un bavoir au linge et un coup de balai/serpillière était au rendez-vous à tous les repas! Youpiiiiieeee! Mais mon bébé était autonome et nous nous disions que c'était provisoire. 

En grandissant, la chaise haute super lavable et son plateau sont partis.... mais pas les restes de repas partout.



Depuis on tente des approches différentes:

dimanche 12 avril 2015

Une préparation à l'accouchement pour un deuxième, pourquoi?

Lorsque j'ai reçu les papiers me disant que j'avais le droit à 8 séances chez une sage-femme, je me suis posée la question: Pourquoi en refaire?
Lors de la grossesse de ma Crapounette, je rêvais de faire une préparation en piscine. Faire l'étoile de mer, sortir le super maillot tankini orange fluo avec de grosses fleurs blanches ultra sexy (à ma décharge, il ne coûtait pas un rein), barboter au milieu de maman aussi bossues que moi! Genre ambiance colonie de vacances trop fun avec une même envie de partager nos misères de grossesse, nos appréhensions et notre envie de devenir maman.
Où plutôt comment ressembler à une baleine à bosse dans son milieu naturel?!

Je n'ai pas eu de place pour les cours à la piscine et me suis retrouvée toute seule chez une adorable sage-femme! Une heure pour moi et mon bébé! Une heure où j'étais écoutée, où je discutais où j'apprenais et ensuite me relaxais lors d'une séance de sophrologie. J'ai pu poser toutes mes questions et obtenir des réponses bienveillantes.

Le jour J, j'étais plus où moins préparer, mais n'est pas été capable de réinvestir grand chose.

Du coup, j'ai hésité à y retourner. Je ne suis pas une experte en bébé, accouchement et puériculture, mais j'ai déjà ma Crapounette et pense ne pas m'en être trop mal sortie. Alors pourquoi recommencer?

Parce que la préparation à l'accouchement me permet d'avoir un moment à nous! Un moment où je me concentre sur mon bébé à venir, ma grossesse, et sur moi! Un moment qu'on n'a pas forcément dans la vie de tous les jours, entre les repas, le ménage, l'école, la couture, ... 

Mon ancienne sage-femme n’exerçant plus, j'ai choisi un cabinet près de chez moi. Le schéma était le même: apports théoriques, exercices pratiques et relaxation. 
L'avantage d'y aller une deuxième fois, c'est qu'on a déjà une première expérience sur les pleurs, les besoins de bébé, les contractions, l'accouchement.. Je savais de quoi elle me parlait et pouvais mettre des images/ ressentis sur des mots/maux.

J'ai pu échanger avec d'autres mamans. Me rendre compte que je n'étais pas à côté de la plaque sur pas mal de choses: allaitement (cours que je n'ai pas eu besoin de suivre), les soins de bébé, le couchage, le bain, le cododo, la péridurale.

Mais, je me suis rendue compte que mon accouchement-pas-si-mal que ça, était loin d'être parfait. Des sentiments ont fait surfaces et je me suis retrouvée confronter à mon accouchement. J'ai pu prendre du recul, parler de cette peur de l'épisiotomie qui m'a plus marqué que je ne le pensais. Mettre des mots dessus, dédramatiser, et l'accepter pour un deuxième accouchement, si nécessaire. 

J'ai aussi compris que lorsque je blaguais en salle d'accouchement et m'occupais de mon conjoint, finalement je fuyais la douleur. Je ne me suis pas concentrée sur ma Crapounette pour l'accompagner lors de son arrivée, comme je l'avais pourtant fait pour les contractions.

Maintenant, j'espère avoir le recul nécessaire pour vivre ce deuxième accouchement sereinement et pouvoir me concentrer sur cette petite puce. Je vais tenter d'appliquer ce que j'ai appris et surtout me laisser guider par mon corps, mon bébé!

Et toi, as-tu suivi des cours à l'accouchement? 

samedi 28 février 2015

Les cadeaux pourries de la Belle-mère: top 10!

Ma Belle-mère est moi ne nous entendons pas du tout! Mais je vais tenter en toute objectivité de décrire les superbes cadeaux qu'elle a pu faire à ma Crapounette! Il y a du lourd! 

10. La robe de Noël  

Je vais commencer en douceur!
Elle est vraiment super jolie, c'est assez rare pour le souligner! Mais il va falloir au moins 2 ans avant qu'elle puisse la mettre... Ce n'est pas comme si ma Crapounette y allait au moins une fois par semaine à cette période, donc elle ne peut pas dire qu'elle ne savait pas sa taille... 

9. Le poupon mp3

Ma Crapounette  n'avait pas un an, qu'elle a reçu un poupon. Je rêvais de lui offrir son premier vrai poupon après la cochonnerie que lui avait offert ma Belle-Doche (j'en parle en point 4).
Elle lui a offert, après lui avoir fait du chantage! "Si t'es pas sage tu n'auras pas le joli cadeau." A même pas un an, j'avais juste envie de lui dire de garder votre merde, heum cadeau!
Donc elle a reçu un poupon qui fait de la musique! Pour ça, il a joli câble qui lui sort du dos, un boitier en plastique enfoui dans le corps et est du coup particulièrement confortable... Sauf que... Il n'y avait pas le mp3, le seul que j'avais ne rentrait pas dans la poche du petit pyjama et par conséquent, elle a juste un poupon avec un câble moche qui lui sort du dos!
Mais elle l'aime...


8. Le short!

Haaaaaa, le premier cadeau d'une longue série de fringues plus grandes et plus roses les unes que les autres!
J'aurai dû me méfier!!
Donc à même pas 6 mois, l'homme est rentré, sans occasion spéciale, avec un petit short rose! Ce n'était pas vraiment la saison, donc je n'ai regardé tout de suite la taille! Puis un jour, en triant les habits d'été, je vois ce short, regarde la taille et oh surprise! C'était du 4 ans... elle n'avait pas 1 an!

7. La ou plutôt les vestes/ manteaux...

Depuis sa naissance ma Crapounette a eu le plaisir de recevoir 3 vestes! Sur les 3, 2 sont grandes, très grandes, trop grandes et moches! Il y a une taille 5 ans (qui traîne dans le placard depuis plus de deux ans) et une en taille 10 ans! Les deux sont roses cochon et j'aimmmmme le rose cochon (vous ne me croyez pas?)! Ce sont des vestes avec une matière plastique bien désagréable. Bref de parfaites vestes de jardin! Gniark, gniark! 
Une est à peu près potable et a donc servi les jours où elle allait se dégueulasser sur l'air de jeux... mais bon ce n'est pas comme si elle avait déjà un joli manteaux tout neuf!

6. Les chaussures fourrées

Je vous vois venir... oui, oui trop grandes et moches! La paire de chaussures à 5 € où tu pues des pieds, où tu choppes des cors au pied, dont le plastique risque de mal vieillir et devenir collant/poisseux avant d'être à sa taille!
Qui devine la taille? Elle chaussait du 24 à l'époque.
Du 34!! Et regardez comme elles sont jolies! La photo c'est cadeau!

5. Les objets publicitaires

J'adore les cadeaux dont elle vante les mérites, comme si c'était le cadeau de l'année! C'est trop joli, ça va te plaire, mamie t'a fait un beau cadeau (là, tu sais que ça pue... le teasing fini toujours par une grosse merde)! Et là, elle dégaine le super sac banane publicitaire, la boule de Noël YR ou le prospectus de jouets!
Et toi, tu te coltines encore un objet inutile dans ton salon! (Poubelle où es-tu?)

4. La poupée qui fait pleurer

Je vous en avais parlé ici.












« Roulement de tambour! Nous attaquons le podium du mauvais goût!!! » 

3. Le masque de carnaval


Celui là a fait fureur sur Facebook! Je pense qu'on est tous d'accord pour dire qu'il est moche (encore ce mot!!), il fait peur et il n'est pas du tout adapté à une enfant de 3 ans! Même le copain sans enfant, un peu à la ramasse, m'a regardé limite horrifié que ma fille puisse avoir ça à la maison.

En 10 minutes l'élastique avait craqué. 


2.  Le coffret Hello Kitty

Ma Crapounette a une peau sensible. Elle fait un peu d’eczéma. Nous surveillons attentivement ce qu'elle met sur sa peau. Ma chère Belle-Doche n'a rien trouvé de mieux que de lui offrir un coffret avec du parfum et du gel douche! Dur, dur d'expliquer à ma Crapounette que ma Belle-Doche est une conne  ce n'était pas adapté à sa peau, plein de cochonneries, que même moi je n'oserai l'utiliser. Ma chance est qu'elle l'a vite oublié et que le coffret a vite disparu. 

1. La boîte aux lettres

La palme du cadeau pourri revient à son cadeau de naissance! Oui, oui, tu lis bien! Elle a eu une boîte aux lettres, une vraie, pour sa naissance! Pourquoi? Je ne sais toujours pas! La question que je me pose maintenant, c'est si elle souhaite déménager à ses 18 ans, devrons-nous lui rendre?







Du coup pour la puce à venir je crains le pire... une deuxième boîte aux lettres? une veste taille 12 ans? une poupée qui vomit? 

Et toi, as-tu aussi eu des beaux cadeaux pour tes enfants? 

lundi 23 février 2015

J'aime qu'elle me réveille

Oui, bien évidemment, je rêve d'une grasse mat', d'un matin où personne, ni rien ne me réveillerai!

Mais le matin ne se passe pas comme ça lorsqu'on a des enfants. Du moins, tant qu'ils sont petits. J'ai espoir qu'un jour ça change!

Le matin, lorsqu'il n'y a pas école, j'entends ses petits pieds se poser sur le parquet, puis marcher tout doucement vers notre porte, la poignée qui se baisse et une Crapounette qui se rapproche encore toute endormie, avec dans une main ses doudous, dans l'autre son lange et la tétine dans la bouche, de mon lit. Elle m'observe, et me dit souvent un « Maman, je t'aime » avant de venir se blottir dans mes bras avec tendresse!

S'en suit une série de câlins, bisous, grattouilles sur le ventre et le dos.
Puis, après quelques temps, elle me demande si je suis réveillée et nous nous levons!

Et même si le soir, je tente un c'est toi qui te lève demain matin... Le matin venu, je ne pas résister à cette petite bouille câline et endormie!

Depuis que je suis maman, les matins ont un côté magique! Les premiers sourires, les premiers câlins, les je t'aime et autres moments de tendresse valent bien toutes les grasses matinées du monde!

mercredi 4 février 2015

Son prénom

Il y a des évidences.
Le prénom de notre Crapounette l'a très vite été.
Il s'est plus ou moins imposé naturellement.
J'ai fait mes petites listes, les ai soumis à monsieur. Nous avons discuté, barré, recommencé et très vite nous nous sommes fixés sur deux prénoms.
Au fur et à mesure des mois, l'un s'est imposé, sans que nous ayons besoin d'en parler.
C'était son prénom, pas besoin d'en discuter plus que ça, il le savait et moi aussi.
Aujourd'hui, nous n'avons aucun regret et son prénom lui va comme un gant.

Pour notre petite deuxième (oui, normalement c'est une fille), j'ai eu un coup de coeur!
Je me voyais déjà l'appeler comme ça... mon homme a trouvé ça moche! Désespoir, rien d'autre ne me plaisait... J'ai commencé à lire des pages entières de prénoms, en ai trouvé tant bien que mal 3... Les trois ne lui plaisaient absolument pas.

Un matin, j'ai noté un autre prénom sur ma liste.
L'après-midi, ma mère demande à ma Crapounette comment va s'appeler sa petite soeur.
Hasard? Elle répond ce prénom noté le matin même.
Le prénom de mon arrière-grand-mère.
Le prénom qui plait à mon homme.

Il semblerait que cette toute petite fille qui grandit en moi, ai enfin un prénom!